L’amour et la révolution


APPEL POUR EXARCHEIA
ET POUR SOUTENIR LE QUATRIÈME FILM
(AUTOMNE 2019)

[Pour nous aider, c’est un peu plus bas, à la fin du texte]

Comme les films précédents depuis des années, L’Amour et la Révolution a financé une part importante des besoins des principaux lieux et collectifs du quartier d’Exarcheia, à Athènes, et environ 70% des moyens apportés par les convois solidaires. Mais depuis la fin de la tournée du film, au terme de l’hiver, c’est terminé. Nous n’avons plus de source de financement pour soutenir les lieux et collectifs. Heureusement, nous avons réussi grâce à vous à sauver de la prison plusieurs membres de Rouvikonas durant le printemps. Puis deux d’entre vous nous ont aidé à remettre à flot le fond d’urgence pour faire face aux priorités suivantes.

Aujourd’hui, la situation a changé. Suite à des élections anticipées en juillet, un nouveau gouvernement vient de se mettre en place et essaie d’entraver nos actions de résistance, de création et d’entraide. Le nouveau premier ministre, Kyriakos Mitsotakis, a mis à exécution sa menace de "nettoyer Exarcheia", le quartier rebelle et solidaire d’Athènes connu pour sa concentration de squats et de lieux autogérés unique en Europe. Nous sommes depuis le début de l’été dans une lutte âpre et difficile pour la survie de cette expérience utopique qui donne à réfléchir sur notre capacité à prendre nos vies en mains.

Nous sommes en difficultés dans plusieurs lieux et collectifs, à commencer par des squats de réfugiés (comme le Notara 26) dont les stocks de nourriture pour adultes et bébés se remplissent puis se vident rapidement en raison du nombre important de personnes aidées dont certaines qui ont fui les camps bâtis en Grèce par l’Union européenne. Des centres sociaux autogérés comme le K*Vox n’avaient plus, par exemple, de porte, suite à des agressions policières répétées accompagnées du gazage des personnes se trouvant à l’intérieur, malgré l’interdiction faite par les conventions internationales (nous avons pris en charge le remplacement de cette porte et d’autres éléments indispensables à la sécurité et aux fonctions d’accueil de ces lieux). Les victimes de violences se multiplient. Les migrants disposant de papiers qui ont réussi à quitter les camps ont également besoin d’aide, etc.

Durant l’été, le collectif Anepos, à l’initiative des films et des convois solidaires, a réussi à emprunter de l’argent pour parer au plus pressé :
- achats de lait infantile et de nourriture pour les adultes et les enfants
- achats pour organiser de la fête des 4 ans du Notara 26
- remplacement de la porte détruite du K*Vox
- aide d’urgence à des réfugiés déplacés, parfois avec des bébés d’à peine deux mois
- aide au frais de santé lourds d’un compagnon de lutte grec bien connu du mouvement
- aide au déplacement de solidaires internationaux expérimentés mais précaires (venu.es principalement de France pour soutenir les lieux et y faire bénévolement des travaux de circonstances)
- achat d’un appareil photo/vidéo de qualité pro pour un camarade grec automédia
- autres besoins matériels, bricolage et protections
- aide d’une camarade grecque très dévouée, récemment en très grande difficulté
- aide aux frais de justice pour plusieurs camarades grec.ques et migrant.es
Au total, nous avons réussi à avancer la somme de 4875 euros durant cette période très difficile.

Côté film, c’est la même chose. Les principaux collectifs et lieux d’Exarcheia nous ont sollicités pour préparer sans attendre un quatrième film en raison de l’accélération des événements. Alors que nous pensions attendre 2020, nous avons commencé subitement ce tournage au cœur de nos lieux et collectifs, aux côtés de nos compagnons de luttes et en concertation avec eux pour tout ce que nous allons vous faire découvrir dans ce film.

Vous serez dans l’envers du décor avec nous, au sein de la défense d’Exarcheia, mais ailleurs aussi du nord au sud de la Grèce, notamment pour empêcher le saccage du bien commun par des multinationales dans des zones sauvages magnifiques, et pour des surprises qui vous réjouiront. Notre idée de titre a fait immédiatement consensus parmi tous nos compagnons de luttes grecs et migrants. Ce quatrième film aura pour titre "Nous n’avons pas peur des ruines".

Cependant, tout film représente un coût et, même si les nôtres sont parmi les moins chers qui existent pour ce niveau de diffusion (à chaque fois 18700 euros), cela nécessite également un appel. Nous avons surtout besoin de 10000 euros pour débloquer certains problèmes, faciliter certains déplacements et racheter du matériel. Ces derniers temps, nous avons subi un vol de caméra dans des conditions troublantes. Notre ordinateur principal adapté à ce travail a rendu l’âme. Ajoutons que le 31 août, Yannis a été chargé par les MAT (CRS) à l’extérieur du K*Vox, côté place, qui ont essayé de lui arracher son appareil photo/vidéo reflex et qui ont finalement réussi à lui arracher le micro qu’ils ont ensuite piétiné (cf. photo des dégâts prise par notre ami photographe anglais Andrew O’Carroll).

C’est pourquoi nous faisons un appel pour 20000 euros, 10000 pour les besoins principaux à Exarcheia et 10000 pour le film en cours de préparation. Si nous pouvions dépasser la somme, cela permettrait de disposer d’un fond d’urgence plus important dans les semaines à venir, côté Exarcheia, et de créer librement, sans contraintes, avec de bien meilleurs outils et en protégeant au mieux notre travail (sauvegardes), côté film.

Merci d’avance de votre soutien (modalités possibles à la fin de ce texte).

Si vous êtes fauché.e et dans l’incapacité de nous aider financièrement, surtout ne dépensez pas le peu d’argent que vous avez. Si vous diffusez cet appel autour de vous, c’est déjà beaucoup.

Si vous fréquentez également l’affreux réseau associal Facebook, vous verrez que s’y trouve une page "Nous n’avons pas peur des ruines" que vous pourrez soutenir et partager.

Pour les autres, sachez que le site internet de "Nous n’avons pas peur des ruines" sera bientôt disponible, ainsi que l’affiche et la première bande-annonce.

Comptez sur nous. On compte sur vous. Car c’est aussi vous qui, ces dernières années, avez diversement soutenu Exarcheia, notamment à travers les convois, pour tenir bon dans l’adversité.

À très bientôt pour d’autres nouvelles,

Maud et Yannis Youlountas po/ collectif Anepos

CQFD : de toutes façons, soutenir le film, c’est également soutenir Exarcheia. Cela va de pair puisque l’une des principales vocations de nos films est de soutenir politiquement et financièrement les lieux et les collectifs, ce que nous faisons depuis toutes ces années.



POUR SOUTENIR EXARCHEIA
ET LA PRÉPARATION DU 4ÈME FILM
C’EST ICI

Si vous voulez soutenir nos actions à Exarcheia et/ou la préparation du 4ème film, Nous n’avons pas peur des ruines, trois possibilités s’offrent à vous :



1) PAR VIREMENT

IBAN de ANEPOS : FR46 2004 1010 1610 8545 7L03 730
BIC : PSSTFRPPTOU

Merci de mentionner en objet du virement : Appel Exarcheia et/ou 4e film



2) PAR PAYPAL







3) PAR CHÈQUE

Ordre : ANEPOS (uniquement). N’ajoutez rien sur l’ordre, mais mentionnez au dos du chèque ou en pièce jointe : Appel Exarcheia et/ou 4e film

À envoyer à :

ANEPOS
Action Solidarité Grèce
BP 10 - 81540 SORÈZE - FRANCE

Vous pouvez aussi ajouter des messages de soutien qui seront transmis au collectif de votre choix ou à l’assemblée principale des collectifs du quartier.



Point sur l’appel Exarcheia + 4ème film solidaire
au 11 novembre 2019

Objectif : nous avons fait un appel global pour 20 000 euros, dont 10 000 pour les besoins principaux à Exarcheia (4875 déjà avancés au moyen d’un emprunt) et 10 000 pour le film en cours de préparation. Si nous pouvions dépasser la somme, cela permettrait d’assurer un fond d’urgence plus important pour Exarcheia dans les semaines à venir et de permettre, au niveau du film, de créer librement, sans contraintes, avec de bien meilleurs outils et en protégeant au mieux notre travail (sauvegardes).

À titre indicatif : le budget total du film est, comme pour les précédents, de 18 700 euros (tout film représente un coût et les nôtres sont parmi les moins chers qui existent pour ce niveau de diffusion). Tous nos films sont en creative commons, sans subvention ni partenariat mainstream, en accès libre sur internet, et toutes les marges sont ensuite reversées à des lieux et collectifs solidaires autogérés en Grèce.


Total rassemblé au 11 novembre 2019
(en 7 semaines)

13 860 euros

dont
4 145 euros pour le prochain film
(soit 22% de l’objectif de 18 700 euros)

Cela nous a permis de :
— rembourser la somme empruntée durant l’été pour Exarcheia (4875)
— créer un fond d’urgence (2000)
— participer aux plusieurs actions solidaires urgentes, par exemple avec des camarades instituteurs d’Exarcheia que nous avons accompagnés dans leurs initiatives autogérées formidables auprès de familles ayant réussi à revenir des camps odieux (900)
— aider le réseau de cuisine sociale l’Autre Humain à combler la somme manquante pour payer son loyer semestriel (940, le reste des 3300 semestriels ayant été rassemblé par la cuisine elle-même au niveau de 1500 et par notre réseau de soutien au niveau de 860 qui ajoutés aux 940 permettent d’assurer un soutien de 1800, soit 300/mois c’est-à-dire 55% du loyer)
— aide d’urgence pour des frais de Justice (1000)
— financement du film (4145 sur les 18700 nécessaires)
4875 + 2000 + 900 + 940 + 1000 + 4145 = 13860

Une petite chose à savoir : le film aurait du bénéficier d’une plus grosse proportion de l’aide reçue, mais les urgences ont été telles qu’une partie de la somme initialement prévue a été reversée (940 à la cuisine sociale L’Autre Humain pour qu’elle ne se retrouve pas à la rue et 1000 en frais de Justice urgents). À l’avenir, nous espérons passer de 4145 à 10 000 euros pour le financement du film (l’objectif ultime étant les 18 700 nécessaires pour le produire).

Merci à toutes et tous, quel que soit le montant. Et merci également à celles et ceux qui n’ont pas pu nous aider mais qui ont partagé l’info. Le plus urgent est d’arriver à consolider le fond d’urgence pour Exarcheia et de parvenir à financer au moins une bonne moitié du film (car nous ne sommes pas en mesure d’emprunter des sommes importantes). Rappelons que toutes les marges de Nous n’avons pas peur des ruines seront ensuite reversées à des lieux et collectifs solidaires autogérés en Grèce, comme pour les films précédents. Nos films sont conçus par le mouvement social (en assemblées), sur le mouvement social (les gens qui luttent vraiment) et pour le mouvement social (production solidaire reversée aux collectifs concernés, contrairement aux films à vocation lucrative qui sont soutenus et relayés par les médias du pouvoir). Une démarche originale, à l’écart des plateaux télés et des récupérations de toutes sortes, directement d’une base sociale à l’autre. Une initiative importante qui a besoin, en ce moment, de votre soutien.

L’appel continue. Merci de votre aide, quelle que soit la façon.

Maud et Yannis Youlountas & collectif filmique Anepos



TROIS FILMS POUR EN SAVOIR PLUS

Il y aurait encore beaucoup à dire, mais pour en savoir plus sur nos lieux et nos collectifs, vous pouvez tout simplement visionner et partager les trois films visibles ici :


L’AMOUR ET LA RÉVOLUTION (2018, durée 1h26)




JE LUTTE DONC JE SUIS (2015)

Version longue (durée 1h45)



Version courte (1h26)





NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES (2013, durée 1h29)


Encore merci à toutes celles et ceux qui ont participé à ces actions, depuis bientôt dix ans, d’une façon ou d’une autre.




COMPTE-RENDU
EN TEXTES ET PHOTOS
DU CONVOI DE FÉVRIER-MARS 2019

Voici le compte-rendu du précédent convoi de février-mars 2019. Le plus grand jamais parti vers la Grèce : 26 fourgons et 65 conducteurs. Nous l’avons présenté sous la forme d’un petit feuilleton en dix épisodes, mêlant textes et photos, pour vous faire vivre au jour le jour ce grand moment de solidarité internationale indépendant des pouvoirs économiques et politiques.

Les 10 épisodes :

1 - DE MARTIGUES À ANCONA
http://blogyy.net/2019/03/24/retour-en-photo-sur-le-convoi-solidaire-vers-la-grece-de-fevrier-mars-2019

2 - DU FERRY À ATHÈNES
http://blogyy.net/2019/03/26/retour-en-photos-sur-le-convoi-solidaire-vers-la-grece-de-fevrier-mars-2019-suite/

3 - L’ARRIVÉE À EXARCHEIA
http://blogyy.net/2019/03/26/troisieme-episode-larrivee-a-exarcheia/

4 - ROUVIKONAS, LES DISPENSAIRES ET L’AG DU NOTARA
http://blogyy.net/2019/03/27/quatrieme-episode-rouvikonas-les-dispensaires-et-lag-du-notara/

5 - AVEC LA CUISINE SOCIALE DANS LA RUE
http://blogyy.net/2019/03/28/cinquieme-episode-avec-la-cuisine-sociale-dans-la-rue/

6 - AVEC LES EXILÉ-ES ET LES ANTIFASCISTES
http://blogyy.net/2019/03/31/sixieme-episode-avec-les-exile-es-et-les-antifascistes

7 - EXARCHEIA FAIT L’ÉCOLE BUISSONNIÈRE
http://blogyy.net/2019/04/01/septieme-episode-exarcheia-fait-lecole-buissonniere/

8 - DÉPART EN CRÈTE SOUS HAUTE TENSION
http://blogyy.net/2019/04/02/huitieme-episode-depart-en-crete-sous-haute-tension/

9 - LA ZAD RENAÎT À KASTELLI
http://blogyy.net/2019/04/04/neuvieme-et-avant-dernier-episode-la-zad-renait-a-kastelli/

10 - LA LUTTE S’AMPLIFIE EN CRÈTE ET À EXARCHEIA
http://blogyy.net/2019/04/05/dixieme-et-dernier-episode/

Bien sûr, tous ces textes peuvent être reproduits où bon vous semble, de même que les photos.




POUR VENIR AVEC NOUS
LORS DU PROCHAIN CONVOI
OU PARTICIPER À LA PRÉPARATION

Si vous aimeriez venir avec nous lors d’un prochain convoi ou, au moins, participer à la préparation depuis la France, la Suisse ou la Belgique, laissez-nous vos coordonnées (en vous présentant brièvement) à :

solidarite@anepos.net

Nous vous recontacterons le moment venu. Pour l’instant les dates des prochains convois ne sont pas fixées. N’hésitez pas à nous préciser vos disponibilités dans l’année à venir.




SUR LA ROUTE D’EXARCHEIA

Réalisé par Eloïse Lebourg avec le soutien de Maxime Gatineau et Matthias Simonet, Sur la route d’Exarcheia est un film documentaire (56 minutes) qui permet de voir en images l’un de nos précédents convois, parti en mars 2017. Ce film est sorti en octobre 2017, mais reste d’actualité. Il est distribué par la coopérative ouvrière Mediacoop.

Voici la bande-annonce :

Voici le film :




ENTRAIDE, COOPÉRATION ET AUTOGESTION

Parmi nos actions solidaires régulières :
– groupe Rouvikonas (depuis sa création en 2015) ;
– squat solidaire Notara 26 (depuis sa création en 2015) ;
– squat solidaire Spirou 17 (depuis sa création en 2016) ;
– réseau de cuisines sociales L’Autre Humain (depuis sa création en 2011) ;
– structure autogérée de santé d’Exarcheia (depuis sa création en 2013) ;
– dispensaire social de Pedion Areos ;
– équipe médicale d’Agio Pantelemonas & groupe Distomo ;
– logements d’urgence (Athènes, Le Pirée, Thessalonique et Mytilène).
Et un peu moins régulièrement, selon nos capacités :
– Forum des migrants en Crète ;
– collectifs en mer Égée ;
– convois alimentaires sur les pourtours de camps ;
– collectifs d’exfiltrations ;
– aide au paiement de cautions pour des interpellés en attente de jugement ;
– aide à des soins chirurgicaux non remboursés pour des compagnons de lutte d’Exarcheia privés de couverture maladie ;
– réseau solidaire Crète ;
– nombreux travaux et soutiens financiers depuis 7 ans dans des centres sociaux autogérés comme le K*Vox, le Nosotros et le Zaïmi à Exarcheia (Athènes), Favela au Pirée, Evangelismos à Héraklion ou encore Micropolis à Thessalonique ;
– écoliers en difficultés (réseau Ecole buissonnière / pédagogie Freinet, coopération et solidarité) ;
– médias autogérés de contre-information (journal gratuit Apatris, plateforme gratuite x-pressed, vidéos perseus999, radio Entasi, radio Fragmata…).



"La seule façon de te sauver toi-même, c’est de lutter pour sauver tous les autres."
Nikos KAZANTZAKIS, Alexis Zorba, 1946




LA CRISE GRECQUE EST-ELLE FINIE ?

Si quelqu’un vous dit que la crise grecque est finie (à cause de la fake news diffusée par les dirigeants européens), on vous conseille de donner à voir cette petite vidéo :




QUELQUES PHOTOS


Suivre la vie du site RSS 2.0 | ACS powered