Poster un commentaire à la suite de l’article...

mercredi 12 décembre 2018
par  Lucien Farhi

Macron face à la révolte

Si l’on comprend bien le discours, le Président pense, qu’en France, les riches sont trop pauvres, les pauvres trop riches, les citoyens trop libres et pas assez xénophobes... Cela nous promet un bel avenir.
François Valla
Le vent de révolte qui souffle contre Macron et sa politique ne date pas (...)

En réponse à...

Logo de Jacques Pierre
mercredi 19 décembre 2018 à 11h58 - par  Jacques Pierre

Quelques réflexions sur le texte de Lucien Farhi, « Macron face à la révolte »

Je suis globalement d’accord avec ton analyse sur les causes de la crise actuelle et je trouve ce texte très intéressant mais je me permettrais de faire quelques remarques, notamment sur des développements qui m’ont mis mal à l’aise je dois l’avouer.

1La première est relative aux médias dont tu dénonces dans un de tes PS la partialité et le fait qu’ils retransmettent de manière biaisée les revendications des gilets jaunes en insistant sur les violences notamment.

Si ce constat est sans doute vrai pour les médias relevant de l’audio visuel, BFMTV en tête, je pense que des journaux tels que le Monde dont je reste un lecteur assidu ou Télérama que je lis également, me semblent tous les deux donner beaucoup de points de vue objectifs en croisant les paroles des gilets jaunes et des analyses d’économistes historiens et sociologues.
Je recommande d‘ailleurs sur Télérama la chronique de Samuel Gonthier intitulé « en léger différé » qui décode avec beaucoup d’humour le discours uniforme des chaines de télévision sur ce mouvement des gilets jaunes.

On ne peut nier sans mauvaise foi que les revendications des gilets jaunes, au delà de la demande d’une plus grande justice sociale et fiscale, qui est bien sur le socle, sont assez diverses (de « Macron démission » à la contestation de la limitation à 80Kms /H sur les routes, que j’ai vue dans le Sud ouest, ou la remise en cause des modifications des contrôles techniques) et pas aussi monolithiques et rationnelles que tu l’écris.

On a aussi un peu l’impression parfois d’un inventaire à la Prévert (sans le raton laveur) et il manque à mon goût la suppression du wagon de queue dans le métro et l’extinction du paupérisme après 10 heures du soir.

D’ailleurs j’aimerais savoir quelles sont les sources d‘information fiables puisque les médias ne le sont pas.

Dernière réflexion sur ce point, il est assez paradoxal que le canal de communication préféré des gilets jaunes soit Facebook qui est un magnifique exemple de société 2.0 comme on dit et de ces entreprises mondialisées pratiquant l’optimisation fiscale.
Nul doute que cela contribue à accroitre la marge bénéficiaire de cette belle entreprise !

Pour conclure globalement les attaques envers les médias me mettent toujours mal à l’aise. Je sais que c’est devenu un exercice obligé que Mélenchon ou le Pen pratiquent avec assiduité et dont l’actuel président des Etats-Unis a fait une discipline artistique.

Mais nous avons la chance de vivre dans un pays où la liberté de la presse existe, alors ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain.

2 la deuxième concerne ton attaque en règle des élites, Enarques et Polytechniciens en tête, mais j’imagine toutes les grandes écoles derrière ces établissements emblématiques de « l’excellence française »

Je crois que le problème de ces grandes écoles est tout autant et d’abord le fait qu’elles sont un facteur de reproduction sociale .Force est de constater que l’ascenseur social n’est pas en panne mais qu’il n’a en fait jamais fonctionné.

Et je garde le souvenir de cours très intéressants où, justement, on nous apprenait à essayer d’analyser et réagir à des situations inattendues et inhabituelles.

Nous avons beaucoup d’amis qui ont été hauts fonctionnaires notamment à la si décriée DGFIP, mais aussi dans d’autres ministéres, et ce n’étaient pas des élites bornées, mais des fonctionnaires faisant leur travail avec une très grande honnêteté et beaucoup d’implication.

Bref, pour conclure sur ces deux premiers points, le cocktail haro sur les médias et sur les élites est là aussi très à la mode (il a permis à Trump de se faire élire) et il est entonné en France par des partis qui espèrent récupérer sans aucune vergogne les dividendes du mouvement des gilets jaunes.
Je préfère quant à moi ne pas m’associer à ce chœur dont j’apprécie peu le refrain.

3 Du diagnostic aux solutions ?

Comme souvent , la première partie de l’exercice qui consiste à faire le diagnostic est relativement aisée d’autant plus que comme tu le soulignes de grands économistes Stiglitz que tu cites, mais aussi Piketty, ont très bien analysé les montées des inégalités et les risques qu’elles faisaient courir à la société et aux démocraties.

Les solutions sont plus compliquées à trouver. (Cela me rappelle quelques souvenirs de ma vie professionnelle où nous étions très bons sur l’analyse de la situation et plus discrets sur les propositions d’action)

Je n’ai pas ici la prétention de savoir ce qu’il faudrait faire mais j’avoue rester perplexe sur quelques idées mises en avant.

1 les propositions de Macron ne changent en rien le cap. Au delà du maintien de la suppression de l’ISF, on peut noter que les heures supplémentaires non « chargées » (on ne dit pas : non soumises à cotisations sociales) ou la prime de Noël traitée de la même façon, consistent à accorder des rémunérations supplémentaires qu’on exonère de leur participation aux systèmes collectifs de retraite et de sécurité sociale.
De même, l’augmentation du SMIC fait l’impasse sur tous les petits salaires situés entre le SMIC et le SMIC + 20%. Je me souviens très bien qu’Edmond Maire que j’ai côtoyé quotidiennement pendant 10 ans était pour cette raison très réservé sur la seule hausse du SMIC.
Par ailleurs, les fonctionnaires sont les grands oubliés de Macron (et peut être aussi de ce mouvement ?)

2 des idées comme le référendum d’initiative citoyenne dont on parle beaucoup ces jours ci me laissent tout aussi songeur .De tels référendums auraient-ils conduit aux évolutions majeures de notre société que sont la légalisation de l’IVG, la suppression de la peine de mort ou le mariage pour tous ?

3 l’économie sociale et solidaire, que je connais bien et dans laquelle je suis investi, essaie de développer une autre façon de produire et de répartir les fruits de la croissance, mais je crains qu’elle ne reste pour très longtemps à un stade marginal.
Elle peut d’ailleurs être soumise aux mêmes dérives que l’économie classique comme le montre l’exemple d’u important groupe d’insertion français, où un certain nombre de cadres dirigeants ont réalisé des plus-values juteuses en rachetant pour leur compte propre puis en revendant une partie du patrimoine immobilier du groupe.
E Macron a d’ailleurs pris soin d’essayer de tuer les initiatives locales en passant un sévère coup de rabot sur les emplois aidés.

4 je suis plus intéressé par certaines idées comme la taxe Tobin sur les transactions financières, le lancement d’un vrai plan de restauration de l’habitat (mais les incitations fiscales à l’isolation ont été supprimées, semble-t-il, dans le PLF 2019) ou le soutien à l’agriculture biologique (là aussi les aides aux nouvelles installations ont été supprimées)

5 un changement de système politique ?
Pour quoi et pour qui ? Pour ceux, et ils sont nombreux, qui se réclament du peuple ?
Un nouveau départ pour l’Europe comme le proposent une centaine d’économistes qui ont publié un manifeste (que je n’ai pas encore lu) sur ce thème ?

Bref, je suis très pessimiste sur les possibilités d’évolution de notre société .Et en tant que pessimiste, je pense, bien sûr, que ça peut être pire.

Jacques PIERRE

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 24 septembre 2021

Publication

451 Articles
54 Albums photo
35 Brèves
Aucun site
29 Auteurs

Visites

47 aujourd’hui
179 hier
120186 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés