Poster un commentaire à la suite de l’article...

mardi 29 septembre 2015
par  Martine Lalande

Cotisations sociales ou impôts ?

A l’origine de la sécurité sociale, le financement s’est fait par cotisations sociales, c’est-à-dire par prélèvements sur le salaire. Les cotisations pour la protection sociale sont considérées comme un salaire différé. On cotise sur son salaire pour pouvoir bénéficier de soins si besoin et d’une retraite (...)

En réponse à...

Logo de Martin
mardi 20 octobre 2015 à 17h55 - par  Martin

Merci beaucoup pour ce travail de synthèse !

Je dois dire que je me sens bien plus proche de la perspective du second billet sur ce thème, qui me semble poser les enjeux plus clairement, décrivant les différents mécanismes de financement - et lesquels ont notre préférence.

C’est que ce premier billet reste toujours sous la condition donnée entre parenthèse "dans le contexte actuel de l’économie capitaliste que nous vivons" ; condition qui demanderait à être qualifiée plus précisément.
Parce que si "le capitalisme que nous connaissons", est le capitalisme néolibéral actionnarial à dominante financière échafaudé depuis 30 ans, autant dire immédiatement qu’il n’y a pas grand-chose à espérer.
La possibilité de financer l’accès au soin (et les retraites, et le chômage) à la hauteur des besoins de chacun en passera nécessairement par une reconfiguration plus générale du cadre politico-économique - qui devrait tout de même malheureusement rester capitaliste à court ou moyen terme ... Mais on peut imaginer des configurations moins brutalisantes du capitalisme (nous en avons connus).

Et je crois que c’est cela que résume le chiffre que je donne en permanence dans ce forum - au risque assumé de passer pour un monomaniaque : en retrouvant la structure de répartition du PIB de 1980 entre travail et capital (entre salaires et dividendes en gros), les comptes de la sécurité sociale seraient à l’équilibre (et très largement, puisque ça fait environ 200 milliards d’euro -10% du PIB - qui reviendraient dans l’assiette des cotisations). Ceci n’étant bien sur pas un plaidoyer pour un retour à 1983, mais seulement une preuve que les modifications globales de structures économiques ont un impact très direct (on peut noter ici que B Friot soutient que des inventions telles que le financement de la sécurité sociale par les cotisations sont de nature à subvertir le capitalisme - et à le dépasser, en viendraient-elles à être généralisées. C’est l’objet de son bouquin).

Une autre illustration : si le "coût du travail" est si important, c’est parce que la mondialisation déréglementée mettent en concurrence tous les appareils socio-productifs (par exemple : le français contre le chinois), dont une variable d’ajustement devient le niveau de protection sociale.

Ce sont les structures de la mondialisation néolibérale, celles qui ont permis la reconquista des possédants, qui condamnent la sécurité sociale du CNR ; en dehors des bricolages de fortune (qui peuvent faire des différences, mais petites), il n’y a pas de progrès à espérer dans ce carcan-là.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 24 septembre 2021

Publication

451 Articles
54 Albums photo
35 Brèves
Aucun site
29 Auteurs

Visites

48 aujourd’hui
175 hier
120362 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés