Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 14 septembre 2015
par  Martine Lalande

Non, ce n’est pas la fraude des usagers qui ruine la Sécurité sociale

On nous en rebat les oreilles : ce serait la fraude des usagers - aux arrêts de travail, aux allocations familiales, à l’identité pour se faire soigner...- qui ruinerait la Sécurité Sociale. Comme si cela permettait d’expliquer les 11 milliards de déficit annuels de ce système de protection sociale. (...)

En réponse à...

Logo de Martin Coutellier
mardi 15 septembre 2015 à 16h10 - par  Martin Coutellier

Merci Martine pour cette présentation limpide du problème ... qui n’en est donc pas un !

Je pense qu’il s’agit d’un très bon exemple de coproduction politicomediatique : tout ce petit monde, gouvernement et opposition, éditorialistes, journaux télévisés, presse écrite quotidienne ou hebdomadaire, et leurs experts attitrés, participent à la construction de la fraude comme problème menaçant tout le système de solidarité sociale - laissant entendre (quand ils ne le disent pas carrément) que sans les malotrus tout irait comme sur des roulettes ; occultant (entre autres) le problème de l’accès aux droits, bien plus important comme tu le soulignes. Ça résonne avec la perspective individualiste qui a envahi toutes les analyses (si quelque chose ne fonctionne pas, c’est qu’une bande de gens sans morale profitent d’un système par ailleurs vertueux), ainsi qu’avec un petit fond raciste (ces gens sans morale sont bien souvent aussi un peu basanés), et ça marche aussi bien pour la sécu que pour le chômage, ou le logement ... ou la dernière crise financière ! (Que l’on doit bien sur à quelques Madof sans scrupules).

Un exemple parmi de très nombreux autres (ici concernant le chômage) est analysé dans cet article : http://www.acrimed.org/Les-tricheurs-du-Point (ce n’est pas le site du diplo mais c’est un journaliste du diplo donc ça compte non ?)

D’un point de vue "éditorial", il me semble que saucissonner le problème du trou de la sécu pour l’aborder par différents côtés est une bonne option. Ce qui me fait penser qu’on pourrait aussi l’aborder par ce qu’il n’est pas ! Que pensez-vous de rédiger un cordel qui développerait l’idée discutée dans les commentaires qui accompagnent le premier article de Martine (du genre "Le trou de la sécurité sociale n’est pas une question comptable.") ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 24 septembre 2021

Publication

451 Articles
54 Albums photo
35 Brèves
Aucun site
29 Auteurs

Visites

48 aujourd’hui
175 hier
120362 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés